5 conseils pour bien définir ses tarifs professionnels

Inutile de chercher une règle clé en main pour définir vos tarifs de wedding planner, le but de cet article n’est pas de vous donner une grille tarifaire, mais plutôt de vous amener à réfléchir sur la bonne façon d’appréhender ce point clé de votre projet. Voici donc quelques pistes pour vous positionner face à vos futurs clients.

Etudier son secteur

Cela peut paraître évident, mais la première chose à faire est de se renseigner pour connaître approximativement les tarifs appliqués par les autres wedding planner de votre secteur. Hors de question de copier purement et simplement leurs prestations, il s’agit seulement d’apprendre à mieux connaître la concurrence et vous permettre de choisir votre positionnement en toute connaissance de cause.

Faire le point sur ce qui est important

Vous le savez, il ne sert à rien de fixer un tarif uniquement en fonction de la concurrence ou bien de ce que les autres font. Il s’agit ici de bien comprendre quels sont les enjeux liés à votre positionnement tarifaire :   –       Il vous faut connaître très exactement vos charges et la rémunération que vous espérez atteindre, –       Evaluer le temps que chaque prestation va vous demander (en amont du mariage ainsi que le jour J) pour calculer un taux horaire qui vous paraisse correcte, –       Et corréler le tout à votre positionnement (mariages classiques, hauts de gamme ou même luxueux) pour que votre prix corresponde à vos clients et à leur budget. N’oubliez pas que selon la cible, il existe un prix plancher qui vous permettra d’asseoir votre crédibilité.

Ne pas chercher à tout prix à tirer sur ses prix

Si vos calculs vous positionnent très au dessus de l’un de vos concurrents, ne cherchez pas à tout prix à vous aligner avec lui. Essayez plutôt de comprendre d’où viennent vos différences : que propose-t-il dans ses prestations (nombre d’heures de travail, de présence etc), a-t-il un positionnement de gamme équivalent au votre etc. Et posez-vous la question essentielle : a-t-il du recul sur son activité professionnelle ? Car s’il a décidé de se distinguer en proposant un prix très bas, il y a fort à parier qu’il ne sera déjà plus là à la saison prochaine.