Devenir un wedding planner salarié, impossible ou presque

Lors d’une reconversion professionnelle, le choix de se lancer à son compte ou de prendre un poste de salarié se pose. Mais dans le secteur d’activité du wedding planning, trouver un job salarié est quasi impossible. Si vous voulez comprendre pourquoi, suivez le guide.

Des embauches difficiles pour les wedding planner

Pour comprendre quels peuvent être les freins à ces embauches, commençons par nous intéresser à comment un organisateur de mariage gagne sa vie. Pour pouvoir se payer correctement, le wedding planner doit décrocher des contrats et les mener à terme. Jusque là, tout va bien. Mais, sachant qu’un mariage (et donc un contrat complet) ne peut rémunérer qu’une seule personne, il faudrait en décrocher 2 fois plus pour pouvoir payer un temps complet à un salarié. Car une fois payés les charges et les frais fixes, un mariage ne peut rémunérer qu’une seule personne. Difficile, donc, de penser à embaucher. Surtout qu’à son salaire, s’ajoute également des contraintes de temps (formations, discussions etc) et de paperasse (bulletins de salaire, congés payés, déclarations urssaf etc)… Pas sûr que les entrepreneurs aient l’envie mais surtout le temps pour ça…

A son compte ou en association ?

Vous comprenez donc maintenant pourquoi la plupart des agences de wedding planner ne se composent que d’une personne (ou au maximum de deux associés) et qu’elles ne cherchent pas à embaucher. Si vous souhaitez vous orientez vers la possibilité d’une association, étudiez bien votre marché et assurez-vous de décrocher plus de contrats (le double donc) pour pouvoir en tirer deux salaires convenables… Répartissez-vous les rôles pour ne pas vous éparpiller et accrochez-vous.

Une franchise, pourquoi pas ?

Autre solution pour démarrer sereinement à son compte : se rattacher à une franchise qui a fait ses preuves. En bénéficiant d’un nom connu et d’une bonne réputation, ainsi que d’un accompagnement tant sur les plans commerciaux, de communication que de comptabilité, vous limitez les risques. Vous êtes ainsi conseillé au mieux par des personnes d’expérience et vous pouvez vous appuyer sur leurs épaules en cas de doute ou de crise.   Crédit photo : Céline Zed